[indé-test] Machinarium

Publié le par Xenos_

 

machinarium-title.jpg 

Sorti en juin 2010 en France, Machinarium est un jeu d’aventure point-and-click développé par Amanita Design.

Il n’est pas disponible en français mais l’absence de dialogue le rend accessible à tout public (il suffit de comprendre le menu).

 


Une histoire de robots :

Situé dans un univers fantastique peuplé de robots, notre héros se retrouve envoyé par erreur dans une décharge. Notre but sera de retrouver le chemin de la ville dans le but de retrouver notre copine et de sauver la ville de robots tyranniques qui ont décidés de semer la terreur sur leur passage.

Ne comportant aucuns dialogues, la narration est tout de même très bien faite, utilisant des flashbacks sous forme de bulles qui transmettent une grande poésie et de nombreuses émotions.

Contrairement à ce que l’on pourrait penser les robots eux même sont pleins d’émotions et n’ont pas grand mal à les faire transparaitre à l’image de notre personnage capable de danser quand il est content ou de vous faire la tête quand vous faites quelque chose de travers.

machinariumbulle.png


Graphismes fait main :

Attention chef d’œuvre ! Dans cet univers steampunk c’est une succession de tableaux d’artiste qui apparait sous vos yeux. Les graphismes sont indéniablement le point fort du jeu.

On m’avait prévenu que ce jeu était une perle graphique, j’ai donc voulu prendre quelques screens pour le test. Mais au fur à mesure de mon avancement je me suis rendu compte que j’avais pris plus de 25 images tellement chaque nouveau tableau est encore plus beau que le précédent.

Un nombre de détails impressionnants et des arrières plans crayonnés donnent un vrai cachet à ce jeu.

Le character design est également très intéressant, chaque personnage à sa propre identité et ils sont souvent marrants à regarder évoluer.

machinarium14.PNG

Une bande son qui tache (d’huile…) :

Malgré la mauvaise blague du titre la musique de ce jeu est totalement à la hauteur. J’ai acheté mon jeu dans le pack Humble Indie Bundle j’ai donc eu le droit de télécharger gratuitement la BO qui est de grande qualité (vous l’obtiendrez aussi en téléchargeant le jeu sur www.machinarium.com).

Les musiques sont douces et mélancoliques, pour la plupart et assez envoutantes, parfois un peu bizarres, mais toujours intéressantes. Les sons sont bien intégrés à base bien sûr de bruits métalliques ou de rouages, un bruit de jeu de roulette y passerait inaperçu.

machinarium2.PNG

 

Gameplay forcément un peu rigide :

Et oui évidemment quand on joue un robot on a du mal au niveau souplesse. Les déplacements en deviennent sont souvent lents, et malheureusement beaucoup d’aller-retour sont "obligatoires". C’est d’ailleurs un des petits défauts de ce jeu qui n’en compte que très peu.

On peut rajouter dans les petits défauts le fait que certaines actions sont difficiles à faire et plutôt rébarbatives comme le vélo qui aurait du être une action bien plus courte.

Sinon la base du gameplay, comme la plupart des point-and-click, est faite d’énigmes et de minis jeux. Les énigmes sont évolutives, elles sont d’ailleurs assez compliqués vers la fin mais rien d’insurmontable ce qui fait que le jeu n’est jamais fatiguant à faire mais toujours amusant.

De plus si jamais une panne d’inspiration vous arrive vous aurez toujours la possibilité de vous servir des aides à disposition, du simple indice à la soluce complète si vous parvenez à venir à bout du mini-jeu de la clé (assez chiant lui-même).

Les spécificités du gameplay sont dues au fait que notre robot au corps "accordéon" a la capacité de s’allonger ou de se rapetisser à loisir. Cela lui permet en effet de passer dans les égouts ou d’attendre des objets en hauteur.

Au point de vue minis-jeux, il y en a quelques uns dans ce Machinarium, ils ne sont malheureusement pas tous intéressants et parfois long mais ont le mérite de diversifier le jeu. On retiendra plus particulièrement la salle de jeu avec 2 bornes d’arcades assez fun permettant notamment de jouer à Space Invaders. En plus on peut y gagner des sous, ce n’est pas non plus un casino en ligne mais au moins on gagne à chaque fois.

machinarium livre

Mais combien dure cette aventure ?

C’est une bonne question (que je me pose à moi-même… ça va plus je crois). On ne s’en rend pas forcément compte en jouant, tellement on est absorbé dans l’univers de ce jeu. Mais selon votre habileté à résoudre les énigmes (et à ne pas lire les soluces) vous mettrez entre 4 et 5h à vue de nez.

Evidemment ce n’est pas énorme mais pour le prix du jeu ce n’est pas non plus une arnaque (de nombreux jeux à 70 € ne durent pas plus longtemps…).

machinarium20.PNG

 

Puisqu’il faut conclure, résumons :

Entre l’humour, la musique, les graphismes magnifiques et les énigmes entrecoupées de mini-jeux, Machinarium vous emporte surtout par son univers et sa narration comme un comte de fée. Il est une expérience à part entière qui ne laissera pas de marbre les amateurs du genre.

 

Ma note : 16/20.


xenos-approved-7-copie-1.png
billet sponsorisé

Publié dans Tests Jeux

Commenter cet article

Manveru 27/11/2012 23:08

Dans ce cas il faut que je l'essaye ! j'ai beaucoup aimé à la fois Machinarium et Samorost (qui était un jeu flash développé avant)

Xenos_ 30/11/2012 11:29



Je n'ai pas encore eu l'occasion de tester Samorost mais j'ai eu de bons retours dessus en effet



Manveru 24/11/2012 19:39

Ah, Machinarium, un excellent jeu en effet, et ce qu'on pourrait considérer comme de l'art vidéo ludique... j'espère qu'il y aura plus des jeux de ce type dans le futur.

Xenos_ 25/11/2012 23:27



Oui effectuvement c'est vraiment ce qui se rapproche le plus de l'art mais ce studio à sorti plus rescemment Botanicula qui est presque aussi bon de mon point de vue.